Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Eric PETIT

Ne vous êtes-vous jamais posé la question de savoir ce qu'était un écran ?
D'après Robert (le petit),  il s'agit d'un panneau servant à se garantir de l'ardeur trop vive d'un foyer, mais aussi d'une surface sur laquelle se reproduit l'image d'un objet.  Sinon le cousin de Robert, celui qui fait dans l'étymologie nous raconte que le mot aurait vu le jour ou XIV ème siècle pour désigner un pare-feu voir même qu'il aurait des origines néerlandaises, "scherm" voulant dire "paravent". A vérifier, mais intéressant.
Un écran protège. D'après
Antoine de Maximy, ça serait plutôt la caméra qui servirait de bouclier ....
Moi j'aime bien cette idée de protection. Ça voudrait dire que quand nous sommes installés dans notre fauteuil rouge (parce que je ne vois pas pourquoi les fauteuils de cinéma auraient une autre couleur), nous sommes à l'abri des plus grands dangers du monde. 
Quand j'entends le mot écran, je pense évidemment au cinéma. A cette grande toile blanche sur laquelle on fait jouer la lumière et les couleurs .... Cet espace vierge et inerte qui se met à vivre lorsqu'on éteint la lumière. Ce grand rectangle animé sur lequel on a si souvent l'impression de se voir, de s'entendre ...
Écran = cinéma. Pas pour tout le monde.
Très récemment, j'ai accompagné une classe d'enfants de 7 ans au cinéma. On leur a projeté trois courts-métrages d'animation chinois, pas très récents et à mille lieux de ce qu'ils voient habituellement.
Première surprise, ils ont aimé. Ils ont rit, ont été surpris et surtout attentifs jusqu'au bout. Juste un petit rappel à l'ordre disciplinaire en milieu de séance. J'avais lu quelques jours avant que d'après une étude, sans doute très sérieuse, les adolescents américains étaient incapables de maintenir leur concentration plus de 12 minutes.
Nos petites têtes blondes ont tenu plus longtemps ! 
Deuxième surprise. La projection terminée, la lumière revenue, quelques enfants se sont précipités vers l'écran de la petite salle du cinéma 
L'Entrepôt. Ils se sont mis à le toucher, le caresser. Ils avaient l'air de trouver ça à la fois bizarre et drôle. Ils avançaient leurs mains comme s'ils allaient rentrer en contact avec un objet fragile et précieux. Certains s'étaient mis sur le côté de l'écran pour essayer de voir ce qui pouvait bien se cacher derrière. Curiosité. Ils se sont retrouvés ainsi une bonne quinzaine agglutinés contre l'écran. Je leur ai dit, alors, de reculer et d'arrêter de toucher l'écran. Ils m'ont regardé comme si javais sorti la plus grosse bêtise du monde et se sont mis à rigoler.
- "M'sieur, c'est pas un écran !" 
- C'est quoi, si c'est pas un écran ?
- C'est un drap, m'sieur !
- Mais non c'est une toile pour voir le film, dit un autre
Et les voilà repartis à rire.
Évidemment, la plupart de ces enfants sont venus au cinéma pour la première fois et pour eux un écran, c'est une télé, un ordinateur, un téléphone. Et moi je suis un vieux dinosaure.
Depuis j'ai tout un tas d'expression qui me viennent à l'esprit: se faire une toile, porter à l'écran ... et puis je me demande bien tout de même si on se sent autant à l'abri des méchancetés du monde devant un écran de télé ou d'ordi .qu'au fond d'une salle de cinéma à contempler ce "pare-feu" animé de mille couleurs.


Commenter cet article