Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Eric PETIT

Encore une satisfaction tricolore. Les films français ont battu un nouveau record à l’étranger en 2008. C’est un record absolu. Nos productions hexagonales ont fait 77,6 millions d’entrées l’an passé. Presque autant que sur le territoire national. Mon dieu ! Que l’on en est heureux !

Déjà en 2005, les manchots de Luc Jacquet avaient permis aux films français de réaliser un bon score, hors de nos frontières.

Cette fois c’est un films façonné à la mode US pour coller au marché américain, réalisé en langue anglaise, qui se positionne en haut du panier: « Babylon AD » de Mathieu Kassovitz. A l’étranger 10,1 millions de spectateurs l’ont vu. En France dix fois moins. Beau succès commercial. Cible atteinte. Étude de marché efficace. Stratégie imparable.

Au palmarès des grands succès français à l’étranger nous trouvons ensuite: « Astérix aux jeux olympiques » (9,2 millions), « Taken » et « Le transporteur 3 » (2 productions de Luc Besson) et l’inévitable « Bienvenue chez les Chtis ».
Plus loin derrière quelques films estampillés « films d’auteur », ne se défendent pas trop mal: « La graine et le mulet », « Le scaphandre et le papillon », « Persépolis », « Entre les murs ».

C’est aux Etats-Unis que les films français marchent le mieux à l’étranger. Pour la deuxième année consécutive, la Russie termine en deuxième position. Viennent ensuite l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie et la Grande-Bretagne.

J’ai lu tous ces chiffre dans des journaux économiques. Ce sont des chiffres. Le cinéma français a un poids. Les grosses productions font souvent les films les plus lourds. Dans tous les sens du terme.

Y a plus qu’à attendre les ventes de DVD … Dommage que l’on ne puisse pas encore quantifier la totalité des téléchargements légaux et illégaux. Ça serait encore une bonne occasion de s'auto-congratuler.

Tant mieux si les films gagnent de l’argent. La création a besoin de l’industrie.

Juste un truc …. On ne m’a jamais demandé à la sortie d’un restaurant : « Alors ? T’as mangé combien de kilos ? » ….

lire aussi :   Cocorico ! monsieur Poulet

Commenter cet article