Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Eric PETIT

Confronter les films et se placer entre. Proposer des morceaux d'histoires et laisser le spectateur les mettre en ordre pour créer ou revivre son propre récit. Le spectateur devient tour à tour scénariste, filmeur, monteur, projectionniste et redevient spectateur.
C'est ce que l'on pourrait retenir de cette belle expo proposée au Jeu de Paume (Paris) jusqu'au 7 juin.
Deux personnalités reconnues de l'art contemporain confrontent leurs travaux et leurs réflexions réunis autour de quatre concepts: l'Archive, le Non-verbal, la Machine et le Montage.
HF / RG: Harun Farocki / Rodney Graham.
Le parcours au milieu des installations vidéo ne nous laisse pas tout à fait intacts. Les quelques certitudes que nous aurions pu avoir se sont fissurées. Beaucoup de questions se posent et c'est bien agréable.
En vrac.
Suffit-il de se cacher derrière une caméra pour avoir un point de vue ?
Quelle différence y a-t-il entre un oeil et une caméra ?
L'oeil est-il une machine ?
La caméra est-elle un oeil ?
Une caméra de surveillance peut-elle créer de la fiction ?
Le travail est-il filmable ?
L'image peut-elle remplacer la parole ?
Les choses existent-elles si on ne les nomme pas ?
Est-ce que les arbres ont existé avant qu'on leur donne un nom ?
Les choses existent-elles si on ne les montre (filme) pas ?
Les événements existent-ils s'ils ne sont pas montrés ?
Un événement existe-t-il autant de fois qu'il a de représentation ?
Le films ne sert-il qu'à revivre ses rêves ou ses cauchemars ?
L'image parle-t-elle plus que la parole ?
Le virtuel tue-t-il la réalité ?
La fiction sublime-t-elle la réalité ?
Le bruit du projecteur est-il déjà de la fiction ?

On se laisse facilement porter par les différentes installations. On est au spectacle.
En vrac.
11 sorties d'usine - 11 décennies.
Des frappes chirurgicales.
12 fois la finale de la coupe du monde de foot.
Un gendarme royal du Canada en détresse sur un hydravion.
Un benchmark sur la fabrication des briques au Burkina Faso, en Inde, en France et en Allemagne.
La nausée d'un soldat US revivant la mort de son copain en Irak.
Une pluie d'étoiles dans une salle de cinéma grande comme une cuisine.
De jolies boucles de pellicule ondulant juste avant de se faire avaler par un projecteur.

Et puis toutes les autres histoires que l'on peut imaginer ...
                  pour plus d'infos  





Commenter cet article