Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Eric PETIT

Godard, 80 ans et Ken Loach, 73, pionniers du Net. Le premier  permet de voir son film en intégralité sur la Toile avant sa sortie en salle et le second propose toutes ses œuvres  carrément gratos sur  YouTube. Jolis contrepieds de la part de deux figures légendaires du grand écran.
Reprenons.
Jean-Luc Godard décide de rendre disponible  en VOD son prochain long métrage, intitulé «
Film socialisme », et ce, le jour même de sa présentation au Festival de Cannes dans la catégorie « Un certain regard », le 17 mai. socialisme1Pendant 48 heures le film sera en location au prix de 7 euros. Au départ JLG aurait souhaité jouer le jeu de l’Internet gratuit mais Brahim Chioua, directeur général du site Filmotv.com a préféré «  ne pas déprécier le film » en le louant au prix moyen d’une place de cinéma. Voici donc la fameuse chronologie des médias quelque peu secouée. Mais rien d’illégal. S’il n’ est pas possible de mettre un film en VOD en même temps que sur les écrans de cinéma, rien n’interdit de le faire avant. Well done, my dear. Dès le 19 mai, alors que le film commencera à être projeté dans vingt-deux salles, il sera retiré de la location sur le Net. Joli coup de pub Monsieur Godard.  Pour certaines mauvaises langues, il s’agit avant tout d’anticiper un box-office catastrophique. D’après Le Figaro ce film est un « échec annoncé » et le bouche-à-oreille est très mauvais. Godard sauverait-il les meubles en faisant parler de son film à tout prix ? Car le buzz ne s’arrête pas là. Depuis déjà un an une bande annonce circule sur Internet et depuis fin mars six vidéos d’à peu près cinq minutes chacune donnent à voir des extraits du film. Mieux encore (et on s’arrêtera là), le film dans son intégralité est visible en accéléré, soit 2 heures en 2 minutes 33.  (Tiens, ça nous rappelle un peu les trailers de La femme fatale de de Palma). Coup de provoc ? Marketing malin ? On sait que dès A bout de souffle, Godard a soigneusement pensé la promo de ses films. N’a-t-il pas fait ses premiers pas dans le cinéma professionnel comme attaché de presse à la Fox, de 1956 à 1958 ? D’autre part, notre cinéaste suisse préféré s’est toujours passionné pour les nouvelles techniques et les technologies de pointe.  Internet alphavillene pouvait pas le laisser indifférent trop longtemps. Godard toujours à la pointe aurait imaginé une nouvelle façon d’organiser ses avant-premières. Mais parmi les acheteurs potentiels du film sur le Net, combien iront au bout du visionnage ? Les Godard, dernière période, ne sont déjà pas évidents à suivre en salle… Quand vous serez chez vous, devant l’ordi, que le téléphone sonnera, que vos enfants viendront vous tourner autour, que votre femme vous demandera si vous avez bien descendu la poubelle et fait pisser le chien …. Hein ?! … vous y croyez encore vous ?kloach

Ken Loach, lui, n’y va pas par quatre chemins. Il propose tous ses films en streaming gratuit sur YouTube. Ô bonheur. C’est en VO non sous-titré. Avec mon niveau d’anglais, ce n’est pas gagné. En prime, un doc sur le cinéaste. Sympa. Seul hic, cette phrase qui s’affiche quand on veut lancer un film : « Cette vidéo inclut du contenu de Journeyman Pictures, qui l'a bloqué dans votre pays pour des raisons de droits d'auteur ». Les adresses IP de France sont effectivement bloquées. Pour combien de temps encore ? Dommââge !!  On sait qu’Internet, avec ses YouTube et autres Dailymotion , est plutôt mal vu des réalisateurs de cinéma.  Voilà deux vieux briscards qui viennent secouer le cocotier. Pied de nez aux défenseurs d’Hadopi et volonté de rester libre. Bravo les papys !

 

socialisme3 Cliquer sur le sourire de Ken pour atteindre sa page YouTube ....                                             

 

 

 

 

 

... et pour voir le film de Godard en intégralité et en accéléré, cliquer sur le crâne en feu.

Commenter cet article