Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Eric PETIT

guillaume sylvain

Ce n’était plus une de ces bandes super 8 bricolées amoureusement avec mes copains.

C’était un film de fin d’études. Un truc « sérieux ».

Sujet libre. Tournage en studio avec décor à imaginer et à construire.

Une équipe et tout le matériel technique pour réaliser un court-métrage en 16 mm, à ma disposition pour une semaine.

Vertige. Trouver une idée, la développer, la transformer en scénario.

Découper en séquences, en plans.

Trouver des comédiens. Expliquer à l’équipe.

Tâtonner, répéter, chercher. Trouver.imaginations tournage

Je me souviens que ce film s’est appelé Imaginations.

Parce que justement, après avoir été submergé par des centaines d’idées « cinématographiques » depuis plusieurs années, là, rien. Le vide.

Voilà l’histoire. Simple. Un homme qui n’a pas de sujet, et l’idée lui vient d’un enfant.

5 minutes 30 de non-histoire.

Un film calme, soyeux, intime et léger.

Je me souviens qu’à l’époque Wim Wenders répétait en boucle qu’il ne savait pas raconter d’histoires et que c’était pour cette raison qu’il tournait essentiellement des road-movies. Qu’avec ce genre de film, le récit avançait tout seul en suivant les pérégrinations et le rythme de ses personnages.imaginations tournage 2

Je me souviens que bien des années plus tard, après avoir abandonné l’idée de raconter des histoires sur pellicule, je me suis rendu compte qu’un film pouvait naître aussi de la confrontation de l’imagination et de l’inopiné. Je me suis acheté une petite caméra numérique.guillaume

 

Commenter cet article

Ramon Lacrevure 27/02/2012 23:56


Incroyable comme Antoine te ressemble sur la photo #3. Et le film ? Ou est-il ?