Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Eric PETIT

Puisqu’on me l’a demandé, et avant que l’année 2009 ne s’achève, j’ai fait la liste des films qui m’ont le plus marqué durant les 12 derniers mois. Ce ne sont pas forcément des films de l’année. Parmi eux certains sont assez anciens mais je les ai tous vus ou revus cette année.  Ce sont ceux qui ont compté et qui comptent encore aujourd’hui.  Des films que je n’ai pas oubliés, qui m’ont provoqué, ému, dérangé positivement. Je les ai vus au cinéma (C) ou en DVD (D).

J’ai hiérarchisé la liste mais le classement a peu d’importance. Admettons qu’entre les 3 ou 4 premiers, le choix a été difficile mais qu’entre, par exemple le 3ème et le 9ème, il peut y avoir une petite différence d’appréciation de ma part. Voici donc :

-         Hadewijch  (2009)  de Bruno Dumont (C)

-          Irène (2009)  d’Alain Cavalier (C)

-          Charly (2006) d’Isild Le Besco (C)

-          Ordinary people (2009) de Vladimir Perisic (C)

-          Gran Torino (2009) de Clint Eastwood (C)

-          L’Etat des choses (1982) de Wim Wenders (D)

-          Une femme sous influence (1975)  de John Cassavetes (D)

-          Place de la République (1972) de Louis Malle (D)

-          J’ai engagé un tueur (1990) d’Aki Kaurismaki (C)

-          Papa est en voyage d’affaire (1985)d’ Emir Kusturica (D)

Soit 4 films de l’année, les 5 premiers, vus au cinéma, 5 secondes visions. 4 films français, 2 américains, 2 serbes, 1 germano-américain, 1 finlandais.  Pas encore de films en 3D.

D’autres films auraient pu atterrir dans ce palmarès, dans ce choix profondément arbitraire : La pianiste (de Haneke), L’Age de glace 3, La journée de la jupe, Un prophète, Avatar, Je veux voir.

2009 a aussi été l’année des retrouvailles avec deux amis perdus de vue. Christophe Luxereau est un photographe, cinéaste, designer visuel avec qui j’ai partagé, il y a fort longtemps, quelques heures d’émissions radiophoniques consacrées à une passion commune … le cinéma. Cette année Christophe a réalisé un magnifique court-métrage d’anticipation, tout en image de synthèse : Ombres. Histoire sombre et troublante provenant d’un univers personnel que nous retrouvons dans son travail photographique et qui a fait l’objet récemment d’une monographie remarquée. (Esthétique du vide / éditions Filigranes…)
lumieresombres

                                             entre ombres et lumières ... le cinéma

L’autre retrouvaille de l’année est plutôt virtuelle. Après lui avoir fait la tête pendant plusieurs années, je me suis rabiboché avec Jean-Luc Godard. Nous étions fâchés au point que je n’ai pas voulu voir ces derniers films. Et puis ma médiathèque préférée a acquis les 2 DVD de ses Histoire(s) du cinéma. J’ai craqué. Boum ! C’est monstrueusement magnifique. J’ai retrouvé tout le JLG que j’avais quitté avant notre brouille. L’art du collage, de la superposition retrouvé. Un amour non-aveugle du cinéma. C’est d’une beauté foudroyante, à la fois lyrique et heurtée à souhait. A revoir plusieurs fois, tant il y a de richesses qui s’enchaînent et s’emboitent.

Cassairene-
L’année s’achève plutôt bien, entre Godard, Cassavetes et
Avatar, dernier film vu en salle. 2010 sera peut-être l’année du renouveau pour ce satané cinéma en perdition.
                        gardons l'espoirhadewijch

 

Commenter cet article

freddow 10/01/2010 12:55



bonjour

le cinéma à toujours de quoi nous surprendre et certainement que 2010 n'échapera pas à cette rêgle
j'aimerais qu'a dela du cinéma conventionel et d'art et d'essai de qualite ou pas puisse exister d'autres formes de cinéma et que ces autres formes de cinéma puissent profiter des salles de
cinéma. Que le numérique en particulier puisque c'est l'avenir inévitable du cinéma soit au service de la créativité et fasse évoluer le cinéma et les salles de cinéma

freddow