Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Eric PETIT

titre rose

Regarder Strip Tease m’a toujours posé problème. Certaines  séquences de cette émission de télé belge ne finiront jamais de me hanter. Des images, des propos autant que la musique du générique.

C’est de la télé, oui, mais aussi une série de vrais documentaires.

Qui suis-je quand je regarde Strip Tease ? Un spectateur attentif, attendri, apitoyé ou un voyeur honteux ?

Y a-t-il identification aux personnages ou retrait et recul, accompagnés de compassion ? Simple affirmation de ma propre image en regard de celle que je ne veux surtout pas être ou montrer ?

barreaux bleus

En voyant, hier soir, ce jeune paysan en larmes, apprenant que la jeune roumaine que sa mère lui avait achetée, ne reviendrait pas vivre à la ferme, je me suis dit qu’une partie du mystère qui provoquait mon questionnement, voire mon malaise, résidait dans la longueur des plans.

Des plans brefs (environ 5 secondes) attisent notre curiosité. Des plans de durées moyennes (de 10 à 20 secondes) laissent le temps à notre voyeurisme naturel de s’installer. Pas plus.

Des plans longs, voire des plans séquences finissent par tuer le spectaculaire, l’émotion furtive (rire, dégoût, étonnement …) et permettent de retrouver  notre condition de « spectateur qui pense ».
Après … la téléréalité … c’est autre chose. Nous ne sommes plus dans le réel. Notre regard ne peut plus être le même.

Voilà.

Après m’être posé la question et avoir tenté d’y répondre …. Ça va beaucoup mieux.

(Soupir de soulagement)

Voir l'émission complète :


 


 


Commenter cet article

lectricededebacle 09/07/2012 17:57


J'ai ressenti moi aussi un vrai malaise en regardant cet épisode de Strip Tease...on se sent voyeur, on ne voudrait pas en savoir plus mais on reste et on attend...


Je ne sais pas si c'est la longueur des plans mais c'est super bien fait pour scotcher le téléspectateur. Encore maintenant, j'y repense et je ne suis pas fière d'avoir participé à ça ...Tu as de
la chance d'avoir trouvé une réponse technique à ton malaise...moi, j'ai un peu la nausée