Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Eric PETIT

                  couloir bus     carte postale

 

        

C’est un petit film que j’ai (en partie) improvisé le temps d’une journée en vélo dans Paris. J’avais dressé une liste de cinéastes, acteurs et autres contributeurs morts du vieux cinéma. Il était question de leur rendre visite et de vérifier qu’effectivement, ils n’étaient plus en état de sévir.

Les plans ayant servi au montage de ce chef d’œuvre incontournable ont été tournés de différentes façons. Caméra sur pied ou caméra mobile, en  tout cas, commentaire enregistré en direct avec le micro intégré de l’appareil, à la manière d’Alain Cavalier. L’exercice est difficile.

Deux manières de procéder pour cadrer : Le petit écran LCD ou l’œilleton. Capturer de l’image au p’tit bonheur la malchance ou s’enfoncer dans l’imaginaire. Quand on utilise l’œilleton on commence par fermer un œil. Une façon de quitter le réel. Ce qui nous reste de regard plonge dans la petite boîte à malices. On n’est déjà plus vraiment dans la vraie vie, tout devient possible, seul avec son imaginaire. Les gens ont du me prendre pour un « pas bien net » à me voir et m’entendre parler comme ça à ma caméra. M’en fous, j’étais tout seul à ce moment-là. … Pas toujours. J’ai même parlé avec Georges Méliès, et puis à d’autres aussi.
 
               tete de mort     vieux
 
                                               langlois
 
 

Commenter cet article

Tarah 21/06/2013 12:38

J.arrive pas encore à lancer la lecture alors je reviendrai. Je veux (sa)voir...