Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Eric PETIT

                                                         

Finalement, c'est assez drôle une séance de cinéma 3D. Enfin, ça amuse beaucoup les adultes de mettre ces horribles lunettes au bout du nez, après les avoir soigneusement nettoyées avec la petite lingette offerte par l'exploitant.
"Mets-les, toi, pour voir", "Ouah! ça te va bien", "attends je vais te prendre en photo avec mon iPhone". Les enfants, eux, ne semblent pas plus excités que ça, pas même émus. Faut dire qu'ils sont là pour le film, voir le troisième volet de L'âge de glace. Ces histoires de 3D, de lunettes, ça les gaverait presque. Et puis tous ces adultes dans la salle... pfff.
Les parents sont là, impatients de voir pourquoi ils ont payé 3 euros supplémentaires pour le relief... veulent en avoir pour leur argent. Il a bien fallu faire attention en regardant le programme, pour ne pas se tromper de salle. Seuls 27 % des copies distribuées sont en 3D. Il semble que ce ne soit qu'un gadget supplémentaire. Le film peut se suffire à lui-même. L'âge de glace 3 est une bonne histoire bien sympathique pour laquelle on prend du plaisir, relief ou pas. D'après le distributeur français du film: "C'est un plus mais, pour que cela marche, l'élément le plus important reste la qualité du film". On sort doucettement du phénomène de foire, de l'attraction spectaculaire. Tant mieux.
Pour L'âge de glace, sur les 9 premiers jours la version 3D(source Ecran Total) représente 25 % des entrées.
Le développement du relief et les tentatives et autres expérimentations faites autour seront-ils suffisants pour faireressortir les gens de chez eux, leur faire lever le nez de leurs petits écrans ?
Pour ma part, j'attends la prochaine occasion de chausser les lunettes avec impatience.


lire aussi: le relief était presque parfait

Commenter cet article